La nature

Le patrimoine naturel

La nature de Pizay est riche et a fait l'objet de la visite des "24h naturalistes" de la Frapna.

 

sans-titre.jpg

 

A l'occasion de la fête de la nature du samedi 5 et dimanche 6 Mai 2011, des activités découvertes ont été réalisées en même temps qu'une exposition.

Ces deux journées ont eu pour but de sensibilser les habitants à l'écologie et à la protection du paysage de Pizay.

Télécharger l'exposition: Les milieux humides de Pizay.pdf Les milieux humides de Pizay.pdf

 

Le réveil printanier des amphibiens.

Migration des amphibiens vers l’étang de la Botte

 

Début mars, alors que les températures commencent à augmenter, crapauds et grenouillent s’éveillent. Ils quittent aussitôt leurs sites forestiers d’hivers, pour retrouver leurs lieux de reproduction, qui sont aussi pour la plupart leur lieu de naissance : mares et étangs.
À la tombée de la nuit, par temps doux et humide, on peut ainsi assister à cette migration batraciennes vers l’étang de la Botte, pendant laquelle des couples se forment avant même d’arriver à l’étang : le mâle grimpe alors sur le dos de la femelle, souvent plus grosse et s’y cramponne jusqu’à la ponte. La femelle pond ses œufs qui sont fécondés au fur et à mesure par le mâle ; ces œufs ne sont pas durs mais enveloppés dans une sorte de gelée transparente protectrice appelée « gangue » – la ponte de la grenouille est « en paquet », celle du crapaud « en ruban ».

Malheureusement, la route départementale de Sainte Croix traverse le passage migratoire en direction de l’étang de la Botte, ce qui donne lieu – a fortiori par temps humide – à une véritable hécatombe. Les populations de crapauds qui parcourent souvent de grandes distances et qui sont lents à se déplacer (un crapaud peut mettre 15 à 20 minutes pour franchir une route de 7 mètres de large) sont les plus touchées. Les amphibiens sont protégés par la loi qui stipule qu’il est interdit de détruire, de mutiler ou de commercialiser les adultes, les larves et les œufs. Pour les espèces les plus menacées, la loi indique également l’obligation de préserver les habitats naturels et notamment les zones de reproduction.

 Ainsi si vous êtes amené a passer par cette route soyez vigilent !